130 rue de Tocqueville, 75017 PARIS
01 88 33 58 46

Quelles sont les mentions à afficher sur vos factures ?

Factures les mentions obligatoires

Factures : Les Mentions Obligatoires pour une Gestion Commerciale Optimale

Tout d’abord, les factures sont des éléments fondamentaux de la gestion commerciale d’une entreprise. Elles servent de preuve pour les transactions commerciales et sont également soumises à des obligations légales. Dans cet article, nous allons, premièrement, examiner de près les mentions obligatoires qui doivent figurer sur les factures. Secondement, comprendre ces exigences essentielles pour garantir la conformité légale, faciliter les échanges commerciaux et maintenir une gestion financière efficace.

I. Les mentions obligatoires sur les factures

Lors de l’émission d’une facture, il est important de fournir des informations précises et complètes. Voici les mentions obligatoires qui doivent figurer sur une facture :

A. Les informations relatives au vendeur :

Nom ou dénomination sociale du vendeur : La facture doit indiquer le nom ou la dénomination sociale de l’entreprise émettrice.

Adresse du vendeur : L’adresse physique du vendeur doit être clairement mentionnée sur la facture  .

Numéro de téléphone et adresse e-mail du vendeur. Ces coordonnées permettent à l’acheteur de contacter facilement le vendeur en cas de besoin.

Numéro d’identification fiscale du vendeur (SIREN ou SIRET) : Le numéro d’identification fiscale est une information essentielle pour l’identification de l’entreprise

B. Les informations relatives à l’acheteur :

Nom ou dénomination sociale de l’acheteur : La facture doit mentionner le nom ou la dénomination sociale de l’entreprise ou de la personne physique qui effectue l’achat.

Adresse de l’acheteur : L’adresse de l’acheteur doit également être incluse sur la facture pour une identification précise des parties impliquées.

Adresse de livraison : Le cas échéant, l’adresse de livraison doit être affichée sur la facture si elle diffère de l’adresse de facturation de l’acheteur.

Numéro de téléphone et adresse e-mail de l’acheteur : Ces coordonnées permettent au vendeur de contacter facilement l’acheteur si nécessaire.

Numéro d’identification fiscale de l’acheteur (SIREN) : Ce numéro est essentiel pour l’identification de l’acheteur auprès des autorités fiscales.

C. Les informations relatives à la facture :

Date d’émission de la facture : La date d’émission de la facture est importante pour établir la chronologie des transactions commerciales.

Numéro de facture unique et séquentiel : Chaque facture doit comporter un numéro unique qui facilite la traçabilité des paiements et des transactions.

Description détaillée des produits ou services fournis : Une description claire et précise des produits ou services fournis permet à l’acheteur de comprendre facilement la nature de la transaction.

Quantité, prix unitaire et montant total pour chaque produit ou service : Ces informations permettent de calculer le montant total de la facture en fonction de la quantité et du prix unitaire des produits ou services fournis.

Montant total hors taxes, taux de TVA et montant total TTC : La facture doit indiquer le montant total hors taxes, ainsi que le taux de TVA appliqué et le montant total toutes taxes comprises (TTC).

Modalités de paiement : Les conditions de paiement, telles que l’échéance et les moyens de paiement acceptés, doivent être précisées sur la facture.

Distinction entre livraison de biens et prestation de services : Les factures doivent à présent indiquer si elles traitent de livraisons de bien ou de prestation de service.

D. Les informations fiscales :

Numéro de TVA intracommunautaire (si applicable) : Si l’entreprise est assujettie à la TVA intracommunautaire, son numéro de TVA intracommunautaire doit être mentionné sur la facture.

Indication du régime d’imposition : Selon le régime fiscal applicable à l’entreprise, il convient d’indiquer clairement le régime d’imposition (TVA sur les encaissements, TVA sur les débits, etc.).

E. Les mentions complémentaires :

Conditions générales de vente ou de prestation de services : Si l’entreprise a des conditions générales de vente ou de prestation de services, il est recommandé de les inclure ou de les référencer sur la facture.

Référence du bon de commande (si applicable) : Si la transaction est effectuée sur la base d’un bon de commande préalablement établi, il est obligatoire de mentionner sa référence sur la facture.

Mentions légales : La facture peut également inclure des mentions légales spécifiques. Telles que la mention du tribunal compétent en cas de litige.

Mention administrative : En France, la mention suivante doit apparaitre sur chaque facture “En cas de retard de paiement, une pénalité égale à 3 fois le taux légal annuel sera exigible.
Conformément au décret n° 2012-1115 du 2 octobre 2012, le montant de l’indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement due au créancier en cas de retard de paiement est fixé à 40 euros.
En cas de paiement anticipé, aucune escompte ne sera due.

II. Les conséquences de l’absence de mentions obligatoires

Le non-respect des mentions obligatoires sur une facture peut entraîner plusieurs conséquences indésirables :

A. Risques juridiques :

Non-conformité aux obligations légales : L’absence de mentions obligatoires peut entraîner une non-conformité vis-à-vis des réglementations en vigueur, ce qui expose l’entreprise à des risques juridiques.

Sanctions administratives et fiscales : Les autorités fiscales peuvent imposer des sanctions administratives et fiscales en cas de non-respect des obligations en matière de facturation.

B. Difficultés dans la gestion comptable :

Complexité lors de la déclaration de TVA : L’absence de mentions obligatoires peut compliquer la déclaration de TVA. Cela entraîne des difficultés dans la gestion comptable de l’entreprise.

Difficulté à suivre les paiements et à gérer les impayés : Sans des mentions claires et précises sur la facture, il peut être difficile de suivre les paiements et de gérer les impayés de manière efficace.

III. L’importance de respecter les mentions obligatoires

Il est essentiel de respecter les mentions obligatoires sur les factures pour les raisons suivantes :

A. Conformité légale et sécurité juridique : Le respect des obligations légales en matière de facturation garantit la conformité de l’entreprise vis-à-vis des réglementations en vigueur, offrant ainsi une sécurité juridique.

B. Facilitation des échanges commerciaux : Des factures correctement établies facilitent les échanges commerciaux en fournissant aux parties impliquées les informations nécessaires pour une compréhension claire des transactions.

C. Gestion financière efficace et transparente : Les mentions obligatoires sur les factures contribuent à une gestion financière efficace et transparente. En fournissant des informations précises sur les transactions et en facilitant le suivi des paiements.

Créer ses factures avec les mentions obligatoires grâce à Gestan

Finalement, les mentions obligatoires sur les factures jouent un rôle crucial dans la gestion commerciale d’une entreprise. En respectant ces exigences, les entreprises peuvent garantir la conformité légale. Faciliter les échanges commerciaux et maintenir une gestion financière efficace. L’absence de mentions obligatoires peut entraîner des conséquences juridiques et comptables indésirables. Il est donc primordial de s’assurer que toutes les informations nécessaires soient incluses lors de l’émission d’une facture. Votre logiciel de gestion d’entreprise GESTAN vous permet d’afficher facilement toutes ces mentions obligatoires.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button